Une ancienne militaire canadienne trouve sa nouvelle mission avec l’aide du programme d’entrepreneuriat de la Fondation du prince au Canada

Moira McKenzie, Flowers by Moira, près de North Bay, ON.

 

Après avoir parcouru le monde pendant 36 ans au sein de l’Aviation royale canadienne, Moira McKenzie a décidé de quitter l’armée pour commencer quelque chose de nouveau.  


C’est à 19 ans que Moira avait amorcé sa carrière militaire en tant qu’opératrice de contrôle aérospatial, avant de devenir chef de l’équipe de service du 21Escadron de la 22e Escadre/Base des Forces canadiennes North Bay au sein de l’unité du NORAD.  


En 2016, elle a « quitté un uniforme pour en enfiler un autre » en commençant à travailler dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, mais quelque chose allait modifier son orientation de carrière. « J’ai décidé de m’inscrire à un cours à l’Institut canadien de conception florale. Après deux jours, j’étais conquise », explique Moira.  


Avec un permis d’exploitation et un fournisseur en gros, elle a commencé à faire des arrangements pour des entreprises locales, en s’appuyant sur ses compétences militaires. « J’avais besoin d’une mission. Dans l’armée, vous avez toujours une mission à accomplir. Chaque arrangement constitue une nouvelle mission. » 


Lors d’un atelier de la Fondation du prince au Canada (FPC) destiné aux vétérans entrepreneurs, les participants pouvaient poser des questions à un groupe d’experts — « J’étais désemparée. Je ne savais pas par où commencer ni quoi demander ». Puis la pandémie de COVID-19 est arrivée, Moira a présenté une demande et a été acceptée dans un camp d’entraînement de l’OEP. Pour elle, ce fut « une bouée de sauvetage, cela m’a aidée à traverser une période difficile ». Elle a rencontré des gens motivés, dont une personne « très généreuse qui m’a offert de nombreux conseils. J’aimerais pouvoir faire la même chose pour quelqu’un d’autre. Je ne pouvais souhaiter une meilleure expérience ». Avant le camp d’entraînement, Moira travaillait avec mentor de la FPC qu’elle décrit comme un « véritable rayon de soleil » au début de la pandémie. « Toutes les deux semaines, j’attendais nos appels avec impatience. Il m’a permis de continuer à avancer. »


Flowers by Moira n’a pas de boutique ni de stock de fleurs. Moira choisit la composition et applique des méthodes durables et un modèle de gestion inhabituel. « Chaque semaine, vous recevez une nouvelle composition, fraîche, dans un vase, prête à être exposée — des fleurs sur abonnement. La durabilité est au cœur du fonctionnement de Moira — elle pratique le compostage et élimine la mousse florale et le plastique à usage unique. Elle utilise uniquement des récipients en verre, en céramique et en pierre — tous lavés et recyclés. » 


« C’est un honneur pour moi de faire partie de la communauté Achetonsvétéran ». Son conseil à ceux qui envisagent de suivre le même chemin : « N’attendez pas, inscrivez-vous [au camp d’entraînement]. Cela a contribué à renforcer ma confiance en moi. »