twitter facebook instagram linkedin

La Fondation du prince au Canada aide un vétéran à réaliser le potentiel de croissance de son entreprise

Kevin LeboeufEducated Beards, Fredericton (Nouveau-Brunswick) 

 

« Nous avons commencé dans notre cuisine, en fabriquant des produits biologiques et en les donnant. Nous avons maintenant neuf employés et 19 membres », explique Kevin Leboeuf, cofondateur d’Educated Beards.   


Kevin a rejoint l’armée à 18 ans en tant qu’ingénieur de combat. Quatorze ans plus tard, en 2016, on lui a diagnostiqué un TSPT à la suite d’une mission en Afghanistan en 2008. « Après ma transition en 2016, j’ai décidé de faire la seule chose que je n’aurais jamais pu faire dans l’armée : me laisser pousser la barbe ». 


La barbe n’a été acceptée dans le cadre du protocole vestimentaire militaire qu’en septembre 2018, Kevin n’avait donc jamais connu les ennuis qui accompagnent sa croissance. « Ce n’est pas facile, c’est sec, ça démange. J’ai acheté des produits pour atténuer l’inconfort. Ma conjointe est nutritionniste holistique. Elle a lu les ingrédients et m’a dit : “Tu n’as pas intérêt à mettre ça sur ton visage”. J’allais abandonner, me raser. Mais au lieu de cela, nous avons pensé que nous pouvions sensibiliser et informer les gens. » 


Grâce au programme de mentorat de l’Opération Entrepreneur, Kevin a été jumelé à un mentor qu’il qualifie de « phénoménal ». Kevin explique que « lorsque la pandémie a été déclarée, mon mentor prenait de nos nouvelles. Nous étions en mode “survie”. Nous ressentons encore les effets de la pandémie, mais Educated Beards en est maintenant à sa quatrième année, et nos produits sont distribués dans 3 500 points de vente en Amérique du Nord, à Turques-et-Caïques, en Jamaïque et en Afrique du Sud ».  


La durabilité est au cœur des préoccupations d’Educated Beards : « C’est une part importante de la raison pour laquelle nous faisons ce que nous faisons, explique Kevin. Nous n’utilisons que des ingrédients naturels et biologiques. Tous les produits sont parfumés avec des huiles essentielles qui ne nuisent pas à l’environnement. Les emballages sont en verre pour éviter la lixiviation des plastiques. Nous vérifions l’endroit où le produit est fabriqué et demandons qui fait le travail de récolte. » 


Kevin a découvert le programme de l’Opération Entrepreneur de la Fondation du prince au Canada alors qu’il était dans l’armée. « Je me souviens d’avoir vu le logo d’Achetonsvétéran. Depuis, j’en suis devenu un fervent défenseur. Faire partie de la communauté Achetonsvétéran exerce un grand impact — c’est plus qu’un réseau, c’est un cercle d’amis. » 


Le conseil de Kevin aux autres vétérans qui envisagent de suivre la même voie : « L’entrepreneuriat, c’est comme la résolution de problèmes. Il faut se sentir à l’aise dans l’inconfort — serrer les dents, comme on dit — et la communauté Achetonsvétéran peut vous y aider. Ayez donc l’esprit ouvert, cherchez toujours à apprendre, trouvez des mentors et sachez qu’aucune question n’est stupide. »