Menu

La Fondation du prince au Canada mène sa première recherche pour effectuer un suivi au sujet du bien-être émotionnel des jeunes.

8 avril 2019

L’enquête sur l’indice de bien-être chez les jeunes montre que les jeunes Canadiens sans emploi et non inscrits à un programme d’études ou de formation sont les plus démunis.

La Fondation du prince au Canada défend les jeunes avec ardeur et a pris l’engagement d’écouter leur voix, de comprendre leurs expériences et d’adapter ses services de façon à leur offrir le meilleur soutien possible.

En tant que membre d’un réseau mondial d’organismes caritatifs qui font bouger les choses pour les jeunes du monde entier, nous sommes en mesure d’avoir recours aux connaissances de nos homologues, y compris The Prince’s Trust UK, qui possède 43 ans d’expérience et a soutenu plus de 950 000 jeunes.

L’indice de bien-être chez les jeunes, lancé au Royaume-Uni en 2009, est une recherche visant à effectuer annuellement un suivi du bien-être émotionnel des jeunes, au R.-U. Cette année, avec l’appui d’eBay, nous avons mené notre première enquête de ce type au Canada, afin d’établir des points de référence sur les expériences de nos jeunes. Au moyen d’un sondage de grande envergure réalisé auprès de 852 jeunes Canadiens, nous avons évalué dans quelle mesure ils sont satisfaits de leur vie actuelle et confiants envers l’avenir, en fonction d’un éventail de mesures, qu’il s’agisse de leur degré de satisfaction à l’égard de leur parcours professionnel ou scolaire, de leurs relations familiales ou de leur santé physique et mentale.

La recherche a été effectuée en évaluant la satisfaction et la confiance des jeunes dans un certain nombre de secteurs, de leur carrière à leur santé mentale et physique. On a ainsi demandé aux participants dans quelle mesure différents aspects de leur vie les satisfont et leur inspirent confiance pour l’avenir. Les réponses ont ensuite été converties en une échelle numérique, qui a produit un nombre entre 0 et 100, où 100 indique qu’ils sont parfaitement satisfaits ou confiants et zéro, qu’ils ne le sont pas du tout.

Ayant obtenu un indice de 66 en ce qui concerne la satisfaction, et de 71, pour la confiance, les jeunes Canadiens semblent manifester de l’optimisme à l’égard de leur vie, de manière générale. Il est intéressant de constater que l’indice jeunesse global — 68 — est identique aux résultats d’une enquête comparable, effectuée en Australie, et similaire à l’indice jeunesse du Royaume-Uni, lequel se situe cette année à 69, son niveau le plus bas en dix ans.

L’argent représente clairement une préoccupation pour les jeunes Canadiens, qui lui ont accordé le score de satisfaction le plus bas. En revanche, ils semblent beaucoup plus confiants dans leur vie quotidienne et en ce qui concerne les relations qu’ils entretiennent avec leur famille et leurs amis.

Autres conclusions clés :

  • 66 % des jeunes Canadiens (57 % des garçons et 74 % des filles) disent qu’ils se sentent souvent ou toujours stressés.
  • Un jeune sur trois (33 %) indique qu’il est souvent ou toujours désespéré.
  • Les jeunes qui ne sont ni en emploi, ni aux études, ni en formation (NEET) sont plus susceptibles de se sentir isolés, de manifester moins d’optimisme envers l’avenir et d’être moins satisfaits de leur santé mentale, en comparaison avec ceux qui sont aux études ou occupent un emploi.
  • De plus, 22 % des jeunes qui se disent insatisfaits dans leurs études, leur formation ou leur emploi actuel, pensent qu’ils n’ont pas les compétences requises pour faire carrière dans le domaine qui les intéresse.

Nous nous sommes engagés à faire plus pour tous les jeunes que nous soutenons et espérons effectuer de nouveau une telle enquête dans les années à venir. Ce sera très intéressant de voir comment la satisfaction des jeunes, leurs espoirs et leurs aspirations évoluent avec le temps et de comparer nos résultats avec ceux d’économies similaires.

Cette enquête montre qu’il existe un grand besoin de soutien chez les jeunes et nous sommes enthousiastes à la perspective de leur fournir de plus en plus de possibilités afin de les aider à atteindre leur plein potentiel.

Découvrez-en plus au sujet de notre Programme d’employabilité ÉlanEmploi, lequel aide les jeunes à surmonter les obstacles et à accéder au marché du travail, en leur offrant les compétences et l’expérience professionnelle dont ils ont besoin pour occuper un emploi.

← Retour Nouvelles