Menu

Nicole Schur – Résilience

6 novembre 2020

Nicole Schur
26 ans de service
Propriétaire de Nicole Schur Yoga
Ancienne participante au camp d’entraînement 2020 de l’Est

Ces derniers mois ont été un véritable tourbillon pour Nicole Schur. Après avoir servi 26 ans dans les forces armées canadiennes et pris sa retraite en janvier 2020, elle a lancé le studio Nicole Schur Yoga. La pandémie de COVID-19 a frappé et Nicole a été contrainte de fermer son entreprise. Son mari a ensuite été affecté en Belgique. Ils ont donc vendu leur maison avant de partir à l’étranger et d’amorcer un nouveau chapitre de leur vie.

Ce n’est toutefois pas une pandémie mondiale et un changement de vie qui allaient ralentir l’élan de Nicole dans sa volonté de créer son propre studio de yoga! Elle le décrit comme un studio destiné à la communauté militaire, mais ouvert à tous. Comme beaucoup d’autres propriétaires d’entreprise, elle a dû s’adapter et donner ses cours en ligne.

Elle pense que le yoga peut jouer un rôle important dans le soutien de la communauté militaire, y compris les vétérans et leur famille. « L’absence d’une offre de yoga créait un grand vide. Le fait de le pratiquer peut véritablement contribuer à atténuer un certain nombre de facteurs de stress dans l’environnement militaire », déclare Nicole.

Le type de yoga que Nicole pratique, le Forrest Yoga, vise à « guérir le corps en priorité ». « Ce type de yoga touche vraiment aux émotions ressenties par le corps, ce que les militaires ne se donnent pas souvent le temps d’aborder, parce que cela fait mal, explique-t-elle. Il s’agit donc d’une façon très intéressante de les guider vers la guérison, à l’aide d’un entraînement sportif intense. »

Grâce à ses cours en ligne, elle touche un large public. Elle peut offrir aux militaires un regroupement et un lieu cohérents pour pratiquer le yoga, ce qui est difficile en raison des fréquents déplacements requis dans le cadre d’une carrière militaire. « J’aime la façon dont cela se passe en ligne, souligne Nicole, parce que maintenant, je peux servir un plus grand nombre de personnes d’horizons divers ».

La résilience, que Nicole décrit comme étant « la capacité de s’adapter, de changer et de se débrouiller dans l’adversité », fait « partie intégrante de toutes les facettes de [sa] vie en ce moment », qu’il s’agisse de déménager en pleine pandémie de COVID-19 ou de transformer le nouveau studio en une entreprise virtuelle.

« Le contexte militaire offre de grandes possibilités. À titre d’officier, on se fait souvent dire : “Faites en sorte que les choses avancent. Vous pouvez choisir votre voie et vos ressources, mais à la fin, il faut que cela corresponde à ça”, indique Nicole. Vous vous retrouvez souvent dans des situations où vous n’avez pas toutes les ressources nécessaires pour faire votre travail. »

Elle dit que, dès le premier jour, la résilience est encouragée dans l’armée. Pendant leur formation de base, les officiers accomplissent des tâches comme la mise en place d’un site d’opérations sécurisé avec des ressources limitées, où ils doivent faire preuve d’ingéniosité et sortir des sentiers battus pour que les choses fonctionnent. Au lieu de se sentir submergée par une tâche apparemment insurmontable, Nicole a appris à créer des plans étape par étape en vue d’accomplir la mission.

« Au cours des 13 derniers mois, j’ai dû faire preuve d’une grande résilience, en raison de défis constants. Il me fallait y faire face petit à petit, raconte Nicole. La situation actuelle n’est certes pas parfaite, mais ce que je fais sert à une communauté qui en a grand besoin. »

Nicole est déterminée à aider les autres, y compris les vétérans et leur famille, grâce à ses cours de yoga de qualité. La résilience acquise dans l’armée l’y aide. Nicole s’installe en Belgique où elle s’efforce d’accroître sa présence en ligne afin de toucher les Canadiens en poste dans des collectivités européennes éloignées et qui, autrement, auraient du mal à se retrouver ensemble.

En septembre 2020, Nicole a participé au camp d’entraînement de l’Opération Entrepreneur, rendu possible grâce à une collaboration de l’Université Dalhousie et de l’Université Memorial. Au cours de cette formation intensive d’une semaine, elle a reçu un enseignement virtuel du corps professoral de l’école de commerce, participé à des forums de mentorat et à des événements de réseautage en ligne, profité d’un encadrement individuel et travaillé sur un plan visant à faire passer son entreprise à l’étape suivante.

Pour de plus amples renseignements sur le studio Nicole Schur Yoga, rendez-vous à facebook.com/nicoleschuryoga


Soutenir les vétérans